Introduction au J-Hip-Hop (Japanese Hip-Hop)

Depuis quelques temps je me tâtais à faire un p’tit article sur le rap nippon que j’ai découvert en 2007 et qui m’a fait découvrir une scène et culture hip-hop très large et rempli de pépites, déjà parlons de l’arrivée de la culture Hip-Hop au pays du soleil levant:

En 1983, le film « Wild Style » est la première introduction de la culture hip-hop à Tokyo, les artistes présent sur ce film feront même de la promotion et quelques scènes dans le pays vu la popularité qu’engendra le film. Peu de temps après sera organisé le show annuel « B-Boy Park » qui réunit un grand nombre de fans et des dizaines de groupes de break.

La hausse de deejays sera la prochaine étape de la scène hip-hop japonaise, avant 1985 ils étaient peu nombreux et en 1986 c’est un club totalement hip-hop qui s’ouvre sur Shibuya.

L’émergence du J-Rap commença dans les années 90, la difficulté qui se posa avec le rap japonais était tout simplement le language. Une des raisons est que le japonais ne comporte pas d’accent et les phrases doivent finir par le peu de fins de verbes simple ce qui renforçait la difficulté.

DJ KRUSH

DJ Krush est né à Tokyo en 1962, parcours scolaire médiocre, il rentre dans un gang tokyoïte. Ce n’est qu’après avoir vu « Wild Style » que Krush se passionne pour la culture Hip-Hop, il s’achète ses premières platines et tables de mixages.   En 1987 il forme son 1er groupe le Krush Posse qui se sépara en 1992. Les influences de Krush sont Miles Davis, James Brown… ses musiques transpirent le jazz et la soul. Il est une figure emblématique de la scène abstract hip-hop, pas moins de 18 albums (dont 9 albums remix) et un album avec DJ Hide et DJ Sak.

« Kemuri » fait partie de mes morceaux préférés de Krush, le morceau est présent sur « Strictly Turntablized ».

KING GIDDRA

King Giddra est un groupe composé de deux emcees (ZEEBRA & K-Dub Shine) et un DJ (DJ Oasis), leur carrière commença en 1993. Le blaze du groupe est une référence à un film de Godzilla qui comporte un monstre à 3 têtes appellés King Ghidorah. Les trois membres sont tous nés à Tokyo et vécurent chacun quelques temps aux States. Le groupe se dissoud en 2003 et chaque membre continue à sortir ses propres projets, ZEEBRA restant le plus prolifique avec 5 albums et une popularité incontestée.

BUDDHA BRAND

Après avoir passé plusieurs années à New-York (Brooklyn), Nipps revient au Japon en 1995 et forme le groupe Buddha Brand avec Dev Large et DJ Masterkey. Le groupe ne sortira jamais de « vrai » album mais plusieurs maxi-singles et singles.

Don’t Test Da Buddha ! C’est le dernier single que sortira Buddha Brand en 2000, le groupe est en stand-by pendant que les carrières solos continuent.

Nitro Microphone Underground

Nitro Microphone Underground est un groupe composé de 8 membres: Deli, Gore-Tex, XBS (Extra-Bass Speaker), Suiken, Bigzam, Dabo, Macka-Chin & S-Word. Souvent appellé le Wu-Tang japonais par rapport au nombre d’emcees à leur rap assez under. Ils seront les premiers à recevoir des éloges du grand public sans pour autant passer par la case pop comme ce fut le cas pour d’autres rappeurs japonais.

1999, premier album et une grosse claque !

DJ MURO

DJ Muro est un producteur et DJ, il sort son premier album en 1993. A la fin des années 90 c’est avec le Nitro qu’il taffe, en plus de ça il est aussi designer. En 2006 il produit la BO de l’anime « Tokyo Tribes »  qui voit intervenir Ghostface Killah, Raekwon, Prodigy et d’autres…

THA BLUE HERB

Groupe originaire de Sapporo et formé en 1997, composé de DJ O.N.O. et Ill-Bosstino. Ils sont découverts et lancés par DJ Krush, leur premier album « Stilling, Still Dreaming » sort en 1998. Ils souhaitent promouvoir un hip-hop qui ne ressemble pas à une pâle copie des cainris.

NUJABES

Jun Seba (son blaze est un anagramme de son prénom et nom) né en 1974 et qui nous a malheureusement quitté le 26 février dernier, était un producteur et deejay. 3 albums à son actif, il avait composé également la BO de l’anime « Samurai Champloo » avec Shing02, sa musique était très influencée par le jazz.

HANNYA

Hannya commença sa carrière en 1996 en se produisant dans des clubs et évènements hip-hop, principalement à Shibuya. Il rejoint le groupe Mousouzoku en 1998 et se place second à la compétition annuel de freestyle en 2002 au B-Boy Park. Gros punchlineur, assez fougueux, il possède aussi des lyrics humouristiques et n’hésite pas à se faire remarquer.

Voilà, rendez-vous dans le prochain épisode car cet article inaugure une nouvelle catégorie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s