Happy New Year ! 2011 !

Nous y voilà, encore une année de passé (ça fait bizarre de se dire qu’on a déjà fait une décennie 2000->2010) qui a réservé son lot de surprises et de regrets. Qu’on se le dise la scène Hip-Hop n’est pas dead et se porte toujours aussi bien, parmi les emcees américains à suivre on retiendra J. Cole, Wiz Khalifa, Yelawolf, Curren$y, Stalley, CyHi Da Prynce, Fashawn, Freddie Gibbs, Pill, Reek Da Villain, Asher Roth, Nipsey Hussle, Kendrick Lamar, Big K.R.I.T., Smoke DZA… Je n’oublie pas de citer les Drake, Nicki Minaj, B.O.B…. qui ont aussi monopolisé les médias même si leurs musiques est loin d’être ma tasse de thé (à part leurs instrus, parfaites pour kicker sur une face b).

Pour cette nouvelle année, plein de projets à l’horizon pour ma part avec le « Japan EP » pour le printemps 2011 avec Sperb et BigMG. Une mixtape avec Nada, le « Hueco Mundo EP » avec BigMG… Le 2e volume de « Foss épi Perceveranss » d’Infamous Bwoyz à venir aussi cette année. Des featurings différents (je réserve quelques petites surprises) et j’espère aussi des choses concrètes pour 2011 que ce soit au niveau photographique et visuelle.

Pour terminer, quelques récompenses ou bonnets d’ânes (mon avis est un peu subjectif mais je me base sur mes écoutes et ce qui a frappé mes oreilles cette année):

Meilleur artiste 2010: Curren$y
Meilleur album 2010: Kanye West « My Beautiful Dark Twisted Fantasy »
Meilleur prodo 2010: Ski Beatz
Déception 2010: Eminem
Pire album 2010: je sais pas, j’écoute pas quand c’est mauvais mais on va dire T.I. « No Mercy » à vue d’oeil
Newcomer 2010: Yelawolf

J’aurai pu mettre d’autres artistes à la place de Curren$y mais la parcours atypique du bonhomme et les deux projets cohérents qu’il a sorti cette année me pousse à me dire qu’il mérite largement sa place. L’ancien de No Limit & Ca$h Money habitué au son « dirty » cliché comme on le connait a vraiment subi une renaissance avec la création de son label et l’affiliation avec Blu Roc (Ski Beatz & Damon Dash). Leur association fait vraiment des étincelles, très loin des sons « mainstream » et vraiment proche d’un Hip-Hop joué avec des instruments live et qui s’avère très dope et naturel.

Kanye malgré ses frasques, un album de merde en autotune qui aura fait jaser tout le monde est et reste toujours un des meilleurs prodos du game. Il a ce don de dénicher les bons samples et ses breakbeats sont redoutables, ce serait être de mauvaise langue de dire que cet album est pourri alors à ceux et celles qui ne l’auraient pas écouté ou le dénigrent avant même de donner un avis –> mettez vos enceintes à un volume un peu fort et laissez couler. Parmi les autres albums qui auront marqué cette année 2010, je ne peux pas oublier de citer Kno (CunninLynguists) « Death Is Silent », The Roots « How I Get Over » et bien évidemment le Big Boi « Sir Lucious Left Foot: The Son of Chico Dusty ».

Pour les prodos, j’opte pour Ski Beatz qui vit totalement une renaissance avec son dernier projet « 24 Hour Karate School », des prods pour Curren$y, Talib Kweli, Mos Def… Kno aura aussi marqué cette année, Kanye, The Alchemist et d’autres…

La déception de l’année pour Eminem… bah oui, je l’ai toujours dit Eminem est un de mes rappeurs préférés mais cette année 2010 aura marqué une cassure. Le retour en 2009 avec Relapse me faisait entrevoir de bonnes choses pour le futur même si je voyais bien que je retrouverai jamais l’Eminem qui me faisait vriller (ex: Kill You, Criminal, Remember Me)… Relapse avait l’avantage d’être pratiquement produit que par Dr. Dre (à 1 exception près) et était très cohérent au niveau des beats et ambiances adaptées à l’opus. Alors bon Em’ sort pas mal de flows ou d’accents que j’aime pas mais l’ambiance est là et prend le pas sur ce défaut. 2010, Eminem qui nous avait annoncé un Relapse 2, change de fusil d’épaule et nous annonce un « Recovery » qui s’annonce différent avec plus de prodos différents, lui qui s’est souvent cantiné qu’à une poignée d’initiés. Il nous affirme que ça va mieux pour lui et qu’il arrête les accents pourris (il le dit même dans « Not Afraid », il aurait pu s’en passer car Relapse surpasse Recovery)… okay bah voyons ce que l’album propose et là grosse déception, j’m’attendais à du lourd avec DJ Khalil et Just Blaze mais rien de bien croustillant et le gros problème d’Eminem depuis et qu’on retrouve sur tout ses feats récents –> il hurle ! Où est passé l’Eminem d’avant, il se met à chanter beaucoup plus et d’une bien piètre manière. A vouloir devenir trop « bien », Eminem a accouché d’un « Recovery » trop poli et qui ne marquera pas la discographie de Slim Shady (écoutez les deux bonus iTunes qui déclassent l’album quoi ->> Ridaz & Session One). Deuxième facteur aussi, Em’ qui fustigeait certains courants musicaux ou artistes avant se retrouvent à faire de la soupe avec eux… Si on compte les feats de « Recovery » et ceux pour d’autres artistes ça donne ça: Pink, Lil Wayne, Rihanna, Drake, Nicki Minaj, T.I. ou encore récemment Dirty Money (aka Diddy). On est loin des D12, Obie Trice, 50 Cent et consorts…

Failed…

Je ne commenterai pas l’album de T.I. (à défaut de l’avoir beaucoup écouté) mais qu’arrive-t-il au bonhomme, méconnaissable et loin de sa forme, qui enchaîne les retours à la case prison et gâche son talent (ou ce qu’il en reste, DMX est dans la même situation…).

Yelawolf a sorti un très bon album « Trunk Muzik: 0-60 » et mérite sa place de newcomers, on peut citer aussi Big K.R.I.T. et Stalley, sans oublier J. Cole.

Happy new year everybody !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s