Eminem: la déchéance d’un artiste malgré son succès

Elle est loin l’époque où Eminem le emcee blondinet retournait tout dans le hip-hop, un phénomène à part entière. Même si sa couleur a été plus qu’un facteur important dans la réussite de sa carrière, Eminem a premièrement fait ses armes au micro et à ce niveau-là peu étaient capable de rivaliser avec lui. De 1999 à 2003, il se gave, 3 premiers albums autant classiques les uns que les autres, des feats de folies sur « 2001 » de Dr. Dre, « The Blueprint » de Jay-Z, « Restless » de Xzibit, « Cheers » d’Obie Trice, l’album de D12 et j’en passe… Sans oublier « 8 Mile » qui au-délà d’être un bon film sans être révolutionnaire a pu permettre à Marshall de montrer d’où il venait et d’offrir des titres classiques comme « Lose Yourself » et « Run Rabbit ».

C’est à partir de 2004 que les choses se sont dégradées, Eminem nous livre un 4e album « Encore » indigeste et qui malgré quelques bons morceaux ressemble plus à une mascarade qu’autre chose, il en devient ridicule sur certains morceaux et son approche sur son statut d’icone à base de pets, vomis ou autres fait plus tâche qu’autre chose…

« You make my pee-pee go da-doing-doing-doing »  Voilà ce que j’entends sur « Ass Like That ».

2005 année difficile, celle de 2006 lui laisserait des séquelles à jamais avec la mort de son compère et rappeur de D12: Proof, le 11 Avril 2006. Obie Trice sort son 2e album en Août 2006 et en Décembre c’est « The Re-Up » compile réunissant toute la team Shady avec les nouveaux venus (Ca$his, Bobby Creekwater et Stat Quo) qui fait surface.

Jusqu’à 2009 et la sortie de « Relapse » c’est plus ou moins le néant et les problèmes de drogue qui guident la vie d’Eminem. Sur cet album Em revient quand même en force sur certains morceaux même si le contenu lyrical laisse vraiment à désirer sur certains tracks sans parler de son accent. Mais nous sommes en face de Slim Shady ne l’oublions pas et la production quasi-complète de Dre apporte une vraie couleur à l’opus. Assez dark mine de rien, les prods de Dre pour certaines auraient fait le bonheur d’un paquet d’artistes et même d’Em s’il avait pu poser normalement et pas avec un accent différent ou des lyrics qui n’ont ni queue ni tête. Ca n’enlève rien à son flow ou à son schéma de rimes qui reste quand-même au dessus d’un paquet d’emcees, il suffit d’écouter « Stay Wide Awake » pour s’en convaincre:

Et quand Eminem a un sujet ou quelque chose de sérieux à raconter, c’est souvent là qu’on tient ses meilleurs morceaux. « Deja Vu » et « Same Song And Dance » à eux seuls remballent « Recovery »:

Alors beaucoup de gens l’ont décrié sur cet album à cause de l’accent mais perso je trouve limite que ça passait mieux que son flow de gueulard qu’il a depuis « Recovery ». Parlons de ce dernier album, l’album de la renaissance pour Em, il se sent mieux, il est sobre et il affirme qu’il a écouté ses fans et éliminer son accent pour redevenir sérieux. Il est devenu un nouvel homme aujourd’hui, différent. Ce qui est compréhensible, de là à inviter Pink et Rihanna non… Y’a une décennie tu chiais sur la gueule de tout ces gens-là, les Britney Spears, Christina Aguilera… et maintenant tu fais tout le contraire. Eminem vendra toujours, il suffit de voir les dernières ventes pour se rendre compte qu’il est toujours en haut et ça même si sa musique est devenue comme les autres: pop…ulaire. « Recovery » a quand même quelques bons morceaux mais dans le lot c’est une grosse déception, en juin dernier la tant-attendue réunion des Bad Meets Evil a lieu mais là aussi on est loin de la magie d’antan, et Eminem continue à nous livrer des lyrics et des punchlines de faible qualité. Ils nous sortent un single pop tout moisi avec Bruno Mars (et oui comme par hasard) je tiens à rappeller que je ne cautionne pas les deux morceaux en-dessous:

Je pourrai en parler pendant des heures mais ça serait long et inutile, je retiens juste qu’avec le talent qu’a Eminem, on est en droit d’exiger un minimum de qualité de sa part.

Regardez les Nas, Mos Def, The Roots, Wu-Tang Clan, Mobb Deep… ils ont eu des passages à vide aussi (normal) mais ils n’ont jamais salopé leur héritage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s