Dr. Dre – Compton (Artwork & Tracklisting)

Guess who’s back??!!

Dr. Dre - Compton (Cover)

Vous l’aurez tous deviné, Dre est de retour avec son 3e et dernier opus intitulé « Compton ». C’est une belle occasion pour moi aussi qui suit de retour après un an de pause que ce soit au niveau blog ou musical et je compte bien rattrapper ce retard.

Revenons à « Compton » et sa sortie qui a surprit tout le monde. 15 ans que le monde attendait « Detox » mais le Doc a décidé d’avorter son projet, entre la pression et l’impossibilité de satisfaire tout les fans.

L’album est inspiré du film « Straight Outta Compton » et contient l’apparition des vieux copains de Dre: Snoop Dogg, Xzibit, Eminem, Ice Cube, The Game mais aussi Kendrick Lamar. Dre comme à son habitude nous fait découvrir de nouvelles têtes qui seront sans doute à l’affiche dans les prochains mois/années à venir. Parmi eux on retrouve King Mez, Justus, Anderson .Paak et Jon Connor entre autre.

Au niveau des beats et de l’orchestration de l’album, Andre a su bien s’entourer avec l’aide de prodos comme Focus, DJ Premier, Cardiak, Dem Jointz, DJ Dahi et j’en passe. L’album est sorti sur le store d’iTunes le 6 Août dernier en streaming et en teléchargement légal le lendemain. Pour ce qui concerne les copies physiques, il faudra être patient et attendre le 21 Août.

J’aurai l’occasion de reparler de cet album dans une review/critique dans les semaines à venir, une fois que l’album sera bien digéré.

Est-ce que « Compton » suivra la même route que ses prédécesseurs? Une chose est sûre, Dre a encore des ressources. « Compton » à défaut de devenir un classique (seul le temps le dira) prouve que Dr. Dre est et reste l’un des meilleurs producteurs du game. L’album est au-dessus de la plupart des sorties et raffraîchit les oreilles.

Tracklisting:

01. Intro
02. Talk About It feat. King Mez & Justus
03. Genocide feat. Kendrick Lamar, Marsha Ambrosius & Candice Pillay
04. It’s All On Me feat. Justus & BJ the Chicago Kid
05. All In A Day’s Work feat. Anderson .Paak & Marsha Ambrosius
06. Darkside/Gone feat. King Mez, Marsha Ambrosius & Kendrick Lamar
07. Loose Cannons feat. Xzibit, Cold 187um & Sly Pyper
08. Issues feat. Ice Cube, Anderson .Paak & Dem Jointz
09. Deep Water feat. Kendrick Lamar, Justus & Anderson .Paak
10. One Shot One Kill (Jon Connor feat. Snoop Dogg & Craig Owens)
11. Just Another Day (The Game feat. Asia Bryant)
12. For The Love Of Money feat. Jill Scott, Jon Connor & Anderson .Paak
13. Satisfiction feat. Snoop Dogg, Marsha Ambrosius & King Mez
14. Animals feat. Anderson .Paak
15. Medicine Man feat. Eminem, Candice Pillay & Anderson .Paak
16. Talking To My Diary

Dr. Dre – Compton (iTunes Store)

Dr. Dre – Compton (CD)

Slim The Mobster – Rah Rah Nigga feat. Nikki Grier, Friday & Phats

Slim The Mobster vient de lâcher un très bon morceau « Rah Rah Nigga » avec la participation de Nikki Grier (affilié à Aftermath), et Friday & Phats qui font partie de Gang Module, le label de Slim. Le titre est produit par Rahki.

Slim The Mobster – Rah Rah Nigga feat. Nikki Grier, Friday & Phats (Prod. Rahki)

Kendrick Lamar – Swimming Pools (Drank) (Video)

Kendrick a sorti le visuel de « Swimming Pools (Drank) », nouveau single extrait de « good kid m.A.A.d city », son premier album sous Aftermath/TDE/Interscope. Le morceau est produit par T-Minus et bénéficie d’un assez bon buzz pour le moment.

Kendrick Lamar – Swimming Pools (Drank) (iTunes)

L’album s’il n’a pas de retard d’ici-là doit sortir le 2 Octobre, mais j’avais vu qu’un proche d’Aftermath disait le contraire et que ça ne sortirait qu’en début d’année 2013. Ce qui d’un côté ne serait pas étonnant vu les retards qu’accumulent Aftermath et Shady. Et en balançant un tweet sur ça, Slim The Mobster m’a répondu en me gratifiant d’un « not true… Stop spreading rumors, let lil bro do his shit ». Avec tout le respect que j’ai pour Slim et sa musique, il faut être honnête et reconnaître qu’il a un buzz inexistant comparé à Kendrick qui en moins de 2 ans a passé les echelons à vitesse grand V et surtout nous a gratifié d’un des meilleurs albums de l’année 2011: « Section.80 ». Là où le bas blesse c’est que Slim est chez Aftermath depuis 5 ans à bosser sur « Detox », à ghostwriter pour Dre et n’a jamais vu son album sortir pour le moment. Kendrick a signé sur Aftermath y’a un an et son album va sortir normalement dans 2 mois. Quand Dre a vu la vidéo de Kendrick « Ignorance Is Bliss », il a juste eu une envie c’est de bosser avec lui et on peut imaginer qu’à l’heure d’aujourd’hui il est complètement focalisé sur Kendrick et a sûrement déjà oublié Slim.

Y’a des gens sur Twitter qui pour avoir plus d’abonnés (donc de followers) achètent (ça je ne sais pas comment) des comptes tout fait pour voir grossir leur liste d’abonné et Slim The Mobster en fait partie. Mais quand on lui évoque ça ou le fait qu’il devrait avoir déjà sorti un album avec Dre, bah monsieur ne répond pas. Yes men, yes men…

Kendrick Lamar – Swimming Pools (Drank)

Après « The Recipe » feat. Dr. Dre, Kendrick lâche le 2e single de son futur album « Good Kid, m.A.A.d City » qui sortira le 2 Octobre prochain sur Aftermath/TDE/Interscope. Le morceau est produit par T-Minus à qui on doit « Ambition » et « She Will ».

Roscoe – The Influence (Sortie 2012)

Roscoe ou maintenant Scoe (il a changé son blaze récemment) s’était fait assez discret depuis quelques temps, on savait que le ghostwriter d’Aftermath travaillait sur « Detox » avec Dre au vu des nombreuses photos qui ont circulé sur le net. Il annonce un nouvel album pour cet année 2012 qui s’annonce très lourd et « Detoxien ». Titre du nouvel opus: « The Influence » qui réunira niveau prodos des gros noms comme Just Blaze, Hi-Tek, DJ Khalil, Bink Dog, Jake One… Niveau feats on ne sera pas en reste aussi avec la participation de son brother Kurupt, Daz Dillinger, Kendrick Lamar, son groupe Y.A, Glasses Malone, Slim The Mobster et bien d’autres.

Premier morceau sorti le banger « Lay Low » produit par DJ Khalil et en feat avec Glasses Malone et Kobe qui assure encore une fois un hook ravageur. La recette « Khalil-Kobe » est toujours aussi fructifiante!

Roscoe – Lay Low feat. Glasses Malone & Kobe (Prod. DJ Khalil)

50 Cent – The Lost Tape (Mixtape)

Curtis Jackson s’apprête à sortir son nouvel album le 3 Juillet (avec ou sans label? La question demeure) mais avant ça Fifty décide de lâcher sa 1ere mixtape en collaboration avec DJ Drama et sa série « Gangsta Grillz ». Au menu: 15 nouveaux morceaux, des feats de Snoop Dogg, Eminem (juste en interlude), 2 Chainz, Kidd Kidd et j’en passe.

50 Cent – The Lost Tape (Mixtape) (Sendspace)

Slim The Mobster – War Music

Rare sont les artistes à être resté aux côtés de Dre au bout de quelques années, Slim The Mobster est un peu l’exception à la règle. Traînant ses pieds chez Aftermath depuis à peu près 3 ans maintenant et travaillant en étroite collaboration avec Dr. Dre et son « Detox », Slim a été assez silencieux, peu de sorties, il était donc difficile de pouvoir juger ses capacités. La réponse dans cette tape (ou street-album plutôt) en téléchargement gratuit qui est sorti le 8 Novembre dernier, Slim n’est pas foncièrement mauvais mais il n’emballe pas plus que ça. Il sait en tout cas choisir ses beats et je ne peux pas m’empêcher de penser à Fifty quand j’écoute « Gunplay » tellement on sent que Slim essaie de recréer l’ambiance de cette époque-là et surtout de remettre le gangsta rap au goût du jour. Quoiqu’il en soit j’ai du mal à voir Slim The Mobster aller loin, il manque de charisme… je préférai encore Bishop Lamont.

On retrouve Snoop Dogg, Dr. Dre, Sly, Nikki Grier, Kendrick Lamar, Prodigy et d’autres en invités et au niveau des productions sont conviés Jake One, Nottz, Bink, Sid Roams… En gros un joli gratin qui en éclipserait presque Slim lui-même.

Label: Gang Module (Aftermath est crédité vu que Slim est signé dessus mais ils ne sont pas concernés par le projet).

Lien:

http://www.djbooth.net/index/mixtapes/entry/slim-the-mobster-war-music

http://twitter.com/#!/Slimthemobster

Eminem: la déchéance d’un artiste malgré son succès

Elle est loin l’époque où Eminem le emcee blondinet retournait tout dans le hip-hop, un phénomène à part entière. Même si sa couleur a été plus qu’un facteur important dans la réussite de sa carrière, Eminem a premièrement fait ses armes au micro et à ce niveau-là peu étaient capable de rivaliser avec lui. De 1999 à 2003, il se gave, 3 premiers albums autant classiques les uns que les autres, des feats de folies sur « 2001 » de Dr. Dre, « The Blueprint » de Jay-Z, « Restless » de Xzibit, « Cheers » d’Obie Trice, l’album de D12 et j’en passe… Sans oublier « 8 Mile » qui au-délà d’être un bon film sans être révolutionnaire a pu permettre à Marshall de montrer d’où il venait et d’offrir des titres classiques comme « Lose Yourself » et « Run Rabbit ».

C’est à partir de 2004 que les choses se sont dégradées, Eminem nous livre un 4e album « Encore » indigeste et qui malgré quelques bons morceaux ressemble plus à une mascarade qu’autre chose, il en devient ridicule sur certains morceaux et son approche sur son statut d’icone à base de pets, vomis ou autres fait plus tâche qu’autre chose…

« You make my pee-pee go da-doing-doing-doing »  Voilà ce que j’entends sur « Ass Like That ».

2005 année difficile, celle de 2006 lui laisserait des séquelles à jamais avec la mort de son compère et rappeur de D12: Proof, le 11 Avril 2006. Obie Trice sort son 2e album en Août 2006 et en Décembre c’est « The Re-Up » compile réunissant toute la team Shady avec les nouveaux venus (Ca$his, Bobby Creekwater et Stat Quo) qui fait surface.

Jusqu’à 2009 et la sortie de « Relapse » c’est plus ou moins le néant et les problèmes de drogue qui guident la vie d’Eminem. Sur cet album Em revient quand même en force sur certains morceaux même si le contenu lyrical laisse vraiment à désirer sur certains tracks sans parler de son accent. Mais nous sommes en face de Slim Shady ne l’oublions pas et la production quasi-complète de Dre apporte une vraie couleur à l’opus. Assez dark mine de rien, les prods de Dre pour certaines auraient fait le bonheur d’un paquet d’artistes et même d’Em s’il avait pu poser normalement et pas avec un accent différent ou des lyrics qui n’ont ni queue ni tête. Ca n’enlève rien à son flow ou à son schéma de rimes qui reste quand-même au dessus d’un paquet d’emcees, il suffit d’écouter « Stay Wide Awake » pour s’en convaincre:

Et quand Eminem a un sujet ou quelque chose de sérieux à raconter, c’est souvent là qu’on tient ses meilleurs morceaux. « Deja Vu » et « Same Song And Dance » à eux seuls remballent « Recovery »:

Alors beaucoup de gens l’ont décrié sur cet album à cause de l’accent mais perso je trouve limite que ça passait mieux que son flow de gueulard qu’il a depuis « Recovery ». Parlons de ce dernier album, l’album de la renaissance pour Em, il se sent mieux, il est sobre et il affirme qu’il a écouté ses fans et éliminer son accent pour redevenir sérieux. Il est devenu un nouvel homme aujourd’hui, différent. Ce qui est compréhensible, de là à inviter Pink et Rihanna non… Y’a une décennie tu chiais sur la gueule de tout ces gens-là, les Britney Spears, Christina Aguilera… et maintenant tu fais tout le contraire. Eminem vendra toujours, il suffit de voir les dernières ventes pour se rendre compte qu’il est toujours en haut et ça même si sa musique est devenue comme les autres: pop…ulaire. « Recovery » a quand même quelques bons morceaux mais dans le lot c’est une grosse déception, en juin dernier la tant-attendue réunion des Bad Meets Evil a lieu mais là aussi on est loin de la magie d’antan, et Eminem continue à nous livrer des lyrics et des punchlines de faible qualité. Ils nous sortent un single pop tout moisi avec Bruno Mars (et oui comme par hasard) je tiens à rappeller que je ne cautionne pas les deux morceaux en-dessous:

Je pourrai en parler pendant des heures mais ça serait long et inutile, je retiens juste qu’avec le talent qu’a Eminem, on est en droit d’exiger un minimum de qualité de sa part.

Regardez les Nas, Mos Def, The Roots, Wu-Tang Clan, Mobb Deep… ils ont eu des passages à vide aussi (normal) mais ils n’ont jamais salopé leur héritage.

Dr. Dre, Snoop Dogg, Warren G & Tha Dogg Pound à Cannes (Video)

Pendant que la mascarade « Detox » continue son bout de chemin, Dre se fait toujours très discret et dans le cadre d’une soirée Beats By Dr Dre qui était organisée à Cannes le 18 Juillet dernier (encore pour promotionner ses casques m’enfin l’intérêt n’est pas là…) il est remonté sur scène au Gotha accompagné de Snoop Dogg, Warren G et Tha Dogg Pound (Jimmy Iovine était présent aussi mais lui on s’en fout). Quel plaisir de les revoir tous ensemble, pour ceux qui ne seraient pas au courant Daz était en froid avec Dre depuis des lustres, Kurupt était présent sur « 2001 » et pendant « The Up In Smoke Tour » ce qui n’est pas le cas de Daz.

Ce qui est par contre magnifique c’est le manque de vidéos mais surtout le peu de videos du live dispo sont pourries avec la bande-son du live remplacé par le morceau studio… Aucun intérêt, pourtant les gens avaient tous des portables et filmaient donc on se contentera de cette vidéo de Snoop Dogg interprétant « What’s My Name »:

L’autre bonne nouvelle c’est le retour de The D.O.C. aux côtés de Dre, je suis sûr que la vidéo de Snoop lors de son passage chez Tim Westwood a fait son effet. Dre a du cogiter car en l’espace de quelques semaines on le retrouve avec The D.O.C., Warren G & Tha Dogg Pound. D’après le Twitter de Daz, Dre voudrait Tha Dogg Pound sur « Detox » (Kurupt et Roscoe ont déjà enregistré des sessions avant). Une chose est sûre c’est que The D.O.C. va remettre de l’ordre dans tout ça, il était là à la supervisation et là finalisation de « The Chronic » et « 2001 » donc il se doit d’être là pour le 3e et dernier solo de Dre qui sortira peut-être en 2020.

Pour finir, une petite vidéo de Jay Rock dans le studio de Dre avec Snoop Dogg, The D.O.C., Sly et Fred Wreck qui recommandent son dernier album « Follow Me Home ».

Snoop Dogg parle de « Detox »

Snoop était de passage chez Tim Westwood y’a quelques jours qu’il l’a interrogé sur Dr. Dre et l’unicorne « Detox ». Snoop confirme ce que nous pensions, j’avais cité y’a pas longtemps des passages de l’interview de The D.O.C. qui a quitté Dre y’a quelques mois parce qu’ils ne s’entendaient plus artistiquemennt et que The D.O.C. n’était plus vraiment écouté chez Aftermath (n’oublions pas que c’est lui qui a écrit une bonne partie des lyrics de « The Chronic » et « 2001 »). Il disait donc qu’à l’époque de « 2001 » l’enregistrement avait duré 6 mois et que l’environnement était différent et surtout instinctif, il n’était pas question de s’enfermer une décennie en studio pour en extirper une quinzaine de perles. Dre était en studio, ça fumait, buvait… chilling quoi. Au bout de 4 ans de sessions de « Detox », The D.O.C. disait que ça ne leur prenait pas autant de temps d’habitude. Ce qui montre bien l’envers du décor et l’atmosphère qui plane sur ce skeud, les gens changent et chez Interscope, on dit souvent « oui Jimmy » et oui à l’argent.

Pour revenir à l’interview Snoop dit:

« It’s a formula, when we made records in the past it was always girls, it was always party, it was always the right atmosphere to create that type of album that sounds like the albums you have heard in the past. If there’s not that atmosphere you can’t create that kind of album. So that’s what’s happening right now — the songs don’t match the atmosphere and the atmosphere don’t match the songs. »

« What we’re accustomed to hearing from Dr. Dre is the brand new next best everything, and right now people are not getting that. He knows that… he’s a perfectionist, until he gets that he’s not going to release it because he doesn’t want the scrutiny of people saying ‘ah I waited this long for that? »

« He’s got a strong work ethic, but I’mma say this and I don’t know if it’s gonna ruffle any feathers. I just think the wrong people are in the environment. When he made records that were hit records in the past, D.O.C., Snoop Dogg, RBX, Kurupt — it’s like it’s pieces that’s not there that need to be there. And I’ll say D.O.C. and Snoop Dogg is the backbone. When you take those two out of the equation it’s not gonna work. You need to put them two back into the situation and let us mastermind and the project like we did Chronic and 2001. That’s what’s missing. »

« I just think the wrong people are in the environment » > Snoop n’est sûrement pas le mieux placé pour dire ça surtout quand on a flirté avec des singles bien pourris et des collabos avec Kate Perry et j’en passe… Mais là c’est du « real talk » et ça va mettre une p’tite gifle dans la gueule de Dre, en plus Snoop y va de son p’tit freestyle sur Dre (rien de méchant mais que ça fait du bien d’entendre la vérité). Dre a fait poser un innombrable d’acteurs et actrices du rap game mais plusieurs années après et surtout plusieurs version de « Detox » après (vu que le projet a été refait à peu près 4-5 fois) on voit bien que Dre ne sait pas trop sur quel pied danser et l’attente de « Detox » continue pendant ce temps…

J’finirai sur cette phrase de Snoop: « When you’re a producer, you’re supposed to produce ».

Dre s’il te reste encore un peu des couilles sous tes kilos de gonflette, réflechis et surtout réagis.

Dr. Dre – Die Hard feat. Eminem (Preview)

Une preview du nouveau morceau de Dr. Dre « Die Hard » feat. Eminem. C’est annoncé pour « Detox » mais vu le peu d’infos à ce sujet c’est à prendre avec des pincettes… Concernant le son, je suis mitigé même si j’avoue que c’est largement supérieur à « I Need A Doctor ». Eminem devient vraiment lassant à être de partout, j’aurai bien voulu entendre un autre emcee à la place de Marshall, son hook est vraiment bof-bof… Concernant le beat c’est mieux, les drums tapent bien et je me demande si Khalil ne serait pas encore impliqué comme pour « Kush » (bah oui Dre est devenu tellement fainéant). Pour les lyrics ça reste convenable, ni plus ni moins.

De toute manière, après presque une décennie il est pratiquement sûr que la déception sera au rendez-vous. Chacun a ses exigences et quand on sait que Dre a sorti 2 classiques, on a du mal à admettre que ce dernier opus risque de faire couler beaucoup d’encre. Ce qui est sûr c’est qu’il ne laissera personne indifférent, j’espère que ça sera plus positif que négatif. Bon maintenant que Dre se bouge le cul à sortir la track ce mardi sur iTunes histoire qu’on se fasse une opinion plus concrète sur la qualité de ce « Die Hard » et qu’il annonce une date pour « Detox » car plus le temps passe et plus il va en patîr. Je ne pense pas que Iovine et Interscope aient envie de payer les clips, les promos autour de ses casques « Beats By Dre », les events… jusqu’à X temps.

Lien: (Snippet, la qualité n’est pas top)
http://www.limelinx.com/files/18d4a9eb74ae40bde30dfaf6f06154f7

Dr. Dre – Chillin feat. Swizz Beatz

Avant de parler du son en lui-même, parlons de « Detox »: « I Need A Doctor » est sorti en Janvier dernier et le clip a suivi le mois suivant mais rien du tout depuis… Les dernières rumeurs parlaient d’une sortie en Mai-Juin, après 2 singles (« Kush » et « I Need A Doctor »), leurs clips respectifs et une performance aux Grammy Awards on devrait logiquement s’attendre à une sortie future ou plus de news concernant le dernier LP de Dre mais toujours rien. D’ailleurs « INAD » a l’air de chuter au niveau des ventes et n’aura pas vraiment récolté de succès, Dre n’a vraiment plus la main-mise comme avant et s’est surtout montré pathétique quant au vu de ses récents choix, Dre fait appel à beaucoup de prodos extérieurs et on sent qu’il n’a plus le contrôle de ce qui doit être l’album Hip-Hop le plus attendu depuis une décennie.

Sachez que son ami de toujours The D.O.C. a quitté le navire y’a peu, ils sont toujours les meilleurs potes mais ne s’entendent plus au niveau artistique. The D.O.C. parle dans une récente interview qu’à l’époque de « 2001 », les sessions et l’ambiance était vraiment différente: « 2001 » n’a demandé que 6 mois de travail et d’enregistrement (oui oui vous lisez bien) alors que nous nous demandons encore si « Detox » après presque une décennie est fini ou encore en travaux. Et c’est bien là que la différence se fait comme dit The D.O.C.: « I worked for four years on that record with that dude. It didn’t used to take us that fuckin’ long. We’d go in, and it was a couple of years maybe [and] we’d have what we needed. But, the game has changed. All the pieces of the puzzle ain’t there no more, ‘cause the money has fucked up niggas’ minds. Everybody gotta be the big dog with the big dick. And that’s not how you create records. It’s gotta be love, and happy and fun and diggin’ it. The 2001 record was one that we had all got a chance to get together [for the first time] since the first Chronic record, and that shit was fun. It wasn’t really even about making music, it was just about, “Man, I can’t wait to get to the studio ‘cause all my little niggas gon’ be there. We gon’ smoke weed all day. We gon’ drink. Dre gon’ play some drums, and then whatever comes out comes out.”

« 2001 » était plus fait à « l’instinct » mais surtout quelque chose en est ressorti assez vite, je suis d’accord avec The D.O.C. quand il dit « It didn’t used to take us that fuckin’ long » il résume bien que la situation n’est plus la même et ressemble à « Chinese Democracy » l’album des Guns N’ Roses initialement prévu en 1993 et sorti en 2008. Une longue attente plein d’espoirs et la déception à l’arrivée, « Detox » en prend le même chemin.

Pour en revenir au son (car oui c’est le but du topic), le leak ne vient pas de chez Dre ou Aftermath mais de Koolo qui a mit la main sur quelques tracks enregistrés pour « Detox » dont ce « Chillin » (d’ailleurs la fuite de ce morceau commencerait à avoir des répercussions vu que Interscope a averti les fédéraux) avec Swizz Beatz. Ce dernier est vraiment la pire chose qui a pu arriver au Hook Game (encore plus depuis que Nate est mort, rip), il est partout et avec Dre maintenant hahaha… Dre est pathétique niveau lyrics mais le pire c’est ce flow qu’il prend qu’il le rend ridicule, c’est marrant car il essaie d’être original pour rapper alors que son truc c’est la prod. Parlons du beat qui n’est pas vraiment mauvais pour du Dre (+ Swizz j’imagine) mais le hic c’est que ça ressemble à une pâle copie de « Roc The Mic »:

Décidement rien… je ne trouve pas de point positif. Alors bon le son est une fuite, mais savoir que ce genre de sons a été enregistré pour « Detox » ne m’enchante pas du tout. Les meilleurs leaks restent incontestablement ceux avec T.I. (« Topless », « Shit Popped Off » et « This Is Detox ») et y’a aucun doute là-dessus, la qualité est d’un niveau supérieur.  Comme dit The D.O.C. espérons que Dre fasse le bon choix quand il sélectionnera les morceaux pour « Detox » (s’il compte toujours le sortir): « I’m waiting to see which songs that he chose, ‘cause he already know which ones I like. »

Lien:
http://hulkshare.com/sd5dbugt93h4

Source: Koolo/Studio Leaks > http://www.studioleaks.info/forums/content/

« Who drank all the liquor though?! »
Pas moi, je peux plus avaler vos salades (et votre liqueur)…

The Doctor’s Lab #4: Hittman – Bloww feat. Dr. Dre & Knoc-Turn’al

Pour ce 4e episode de « The Doctor’s Lab » place à Hittman, celui qui était omniprésent sur « 2001 » mais qui n’a pas eu la carrière escompté. Ce morceau issu des sessions de « 2001 » (le morceau devait y figurer d’ailleurs mais Dre l’évincera et mettra « What’s The Difference » à la place) est d’un très bon cru et voit Hittman et Dre se partager les verses tandis que Knoc-Turn’al assure le refrain. Le tout est produit par Dr. Dre (& Mel-Man), voyant que « Bloww » n’était pas retenu Hittman décida d’enlever son verse de « What’s The Difference » et c’est Xzibit qui prit sa place. Malgré la qualité du morceau, le choix de mettre plutôt « What’s The Difference » à la place de « Bloww » fut très judicieux. L’album de Hittman n’étant jamais sorti sur Aftermath, quelques tracks issus de ces sessions ont atteri sur les projets que Hittman a sorti par la suite: « Murda Weapon » ou « Hittmanic Verses » qui reprennent à peu près les mêmes morceaux à quelques différences notables.

[youtube.com/watch?v=9wrb1loWXrc]

Lien:
http://www.mediafire.com/?i6fl1tqws4xvv08

The Doctor’s Lab #3: Bishop Lamont – Hallelujah feat. Xzibit

3e volet consacré aujourd’hui à Bishop Lamont avec un morceau qui était prévu pour « The Reformation », Xzibit assure le refrain le tout sur une prod très orchestrale-church de Dr. Dre. La track date de 2006 ou 2007 si mes souvenirs sont bons, on sent la touche « 2001 » je préférerai largement avoir ce genre de prods sur « Detox » que « INAD » mais c’est un tout autre débat…Bishop Lamont doit toujours sortir « The Reformation », il y aura sûrement des tracks de l’ère Aftermath comme des nouvelles je pense mais lui au moins il laissera pas moisir ses morceaux.

http://dl.free.fr/o5ryIdPz4

Lien:
http://www.mediafire.com/?il67hte20o7uoz6

The Doctor’s Lab #1: Kool G Rap – First Nigga (Original Version)

(De gauche à droite: Sly Boogy (le mec au refrain avec Akon sur « Kush »), The Game, Stat Quo, Dr. Dre & Common)

Nouvelle série d’articles qui concernent Dr. Dre, à la veille de la sortie de « Detox » j’ai envie de proposer des morceaux où Dre est impliqué. Featurings, prods, co-prod ou autres. Des morceaux connus, moins connus, unreleased, snippets et j’en passe.

Pour ce premier son, j’ai décidé de choisir Kool G Rap:

Pour ceux qui connaissent le son de Kool G Rap « First Nigga », c’était produit par DJ Premier. Là c’est la version originale et vous connaissez très bien ce beat de Dre qui a fini sur l’album de Ice Cube, la track s’appellait « Hello » et comprenait Dr. Dre et MC Ren en featuring. Le morceau date de 2000, il aurait du être sur l’album que Kool G Rap concoctait chez Rawkus mais la prod ne collait pas au concept du morceau de G Rap.

Lien:
http://www.mediafire.com/?8mno62ymxguy79d