Ryuzo – Message

d6dc6f2d

Je suis passé à côté mais Ryuzo (R-Rated) a sorti le mois dernier (17 Avril) son nouvel album « Message ». L’album est entièrement produit par LostFace et mixé par Eddie Sancho. Dabo, Smith-CN, B.D., Marin… font partie du casting de « Message ».

Tracklisting:
01. The Introduction
02. Bonnie And Clyde feat. Marin
03. Talking To You feat. Dabo
04. Hate My Life
05. Heaven In The Hell
06. Don Dada feat. Rudebwoy Face
07. 6:00 In The Morning
08. Boom Boom Bap feat. DJ Ty-Koh & Smith-CN
09. Mc Iz My Ambition feat B.D. & T2K
10. Da Bixxez (Skratched by DJ 8Man from Thugminati)
11. Devils Are Happy
12. Lonely PartⅡ
13. 11:00 PM
14. Can’t Stop Won’t Stop
15. The Story

Ryuzo – Message (Amazon Japan)

DJ Munari & AraabMUZIK – Overdoze Muzik (Artwork & Tracklisting)

Ayé! L’artwork, le tracklisting et la date de sortie de l’album en commun de DJ Munari et AraabMUZIK ont été enfin dévoilés! « Overdoze Muzik » sortira le 22 Août sur le label de Munari: Gekokujo NYC Recordings. Pour ceux qui ne le sauraient pas, DJ Munari a son propre studio à New-York et avait déjà collaboré par le passé avec de grands noms comme Kool G Rap et Styles P.

Pour cet album, grosse line-up côté nippon avec Dabo, Zeebra, Zeus, Scars, Simon, Norikiyo, Twigy, Rino Latina II et beaucoup d’autres. Côté emcees américains on n’est pas en reste non plus avec Kool G Rap, Prodigy, God Pt.3 et Termanology.

Tracklisting:
01. Intro
02. Push feat. Prodigy, Kool G Rap & God Pt.3
03. S.O.S feat. Prodigy & Zeus
04. Hikigane feat. AK-69 & Dabo
05. Beast From The East feat. Zeebra
06. Hell’O’Rama feat. Scars
07. Rollin feat. Smith-CN & T2K
08. 皆殺しのメロディー feat. 般若
09. Day & Night feat. Big-T & Ken-U
10. Hands Up feat. Simon & Termanology
11. Overdoze Muzik feat. D.O, Rino Latina II & Twigy
12. 拝啓 feat. Norikiyo & Obijah
13. Once In A Life Time feat. Rodeo & Pit Gob

DJ Munari & AraabMUZIK – Overdoze Muzik (Amazon Japan)

DJ Munari & AraabMUZIK – Hikigane

Le 13 Juin dernier est sorti « Hikigane », un EP de 4 titres qui réunit DJ Munari et AraabMUZIK à la prod. On retrouve des poids lourds du hip-hop comme Dabo et AK-69 mais aussi Kazu, Minori, Rodeo et le retour au complet du groupe Scars depuis que BES est sorti de prison. Un petit avant-goût de ce que nous réservent Munari et AraabMUZIK pour l’album « Overdoze Muzik » qui arrivera à la fin de l’année.

Tracklisting:
01. Hikigane feat. AK-69 & Dabo
02. Hell « O » Rama feat. Scars (Seeda, Sticky, BES, Bay4K, A-Thug & 林鷹)
03. Heroes feat. Kazu & Minori
04. Once In A Life Time feat. Rodeo

DJ Munari & AraabMUZIK – Hikigane (Amazon Japan)

Micho: Interview sur L’Enigmatique

J’ai le plaisir de vous annoncer l’arrivée d’une nouvelle rubrique sur le blog intitulée « Interviews ». Je vous avais déjà briefé y’a quelques mois avec une future interview de Stalley (qui ne se fera pas d’ailleurs…) mais c’est la ravissante et talentueuse rappeuse japonaise Micho qui nous fait l’honneur d’accepter de répondre à nos questions. Découverte récemment par la plupart sur le morceau de Bigzam « Tokyo Headz », Micho nous raconte son ascension, sa rencontre avec DJ Joe Iron et le futur avec sa mixtape « Urami Bushi » qui sortira en téléchargement gratuit le 3 Juillet prochain. L’interview est disponible en français et en anglais, bonne lecture à tous les lecteurs et lectrices de L’Enigmatique.

– Bonjour Micho, comment vas-tu?
Je vais très bien, merci de me poser la question! Je m’apprête à sortir ma première mixtape! C’est un moment excitant!

– Peux-tu te présenter aux lecteurs de L’Enigmatique?
Tout d’abord, Micho est mon vrai nom de naissance (car tout le monde me pose cette question!). Je suis une rappeuse âgée de 25 ans, originaire de la préfecture de Saitama qui se trouve à côté de la préfecture de Tokyo (à environ 1 heure de train de Tokyo City). Mais je vis actuellement à Tokyo, parce que l’agence artistique et le studio se trouvent à Tokyo. Je suis comme n’importe quelle autre fille, j’aime le shopping, regarder des films et écouter de la musique.

– A quel âge as-tu commencé à rapper? Quel a été le déclic?
J’ai d’abord commencé à rapper il y a 3 ans, quand j’avais 21/22 ans. Ma première ambition était d’être une chanteuse R&B mais je suis tombé en amour avec le Hip-Hop avant que je puisse atteindre cet objectif. Mais je crois que tout arrive pour une raison. J’ai commencé à rapper parce que tous mes amis autour de moi étaient des rappeurs et je sentais que c’était la vraie chose à faire.

– Beaucoup de personnes en France t’ont découvert sur le morceau de Bigzam « Tokyo Headz », quel impact a eu ce morceau pour toi?
Pour te dire la vérité, l’impact a été énorme! Ces jours-ci, des gens que je n’ai jamais rencontré auparavant viennent me voir dans la rue… juste pour me serrer la main et me rencontrer. Ca a vraiment changé ma vie. C’est la première fois de ma vie que je me sens vraiment comme une véritable artiste. Joe Iron a fait le morceau et m’a demandé de poser quelque chose dessus. Ensuite, Bigzam a aimé mon couplet et l’a gardé sur sa version. Ca a vraiment bien fonctionné!

– Tu as fait une chanson en 2009 « No Music No Life » avec Asuka, quels souvenirs gardes-tu de ce morceau?
En fait Asuka est une très bonne amie à moi et nous avons toujours voulu faire une chanson ensemble. Donc, nous avons juste décidé de faire cette chanson pour le plaisir. Juste deux amies qui s’amusent. Elle est en featuring sur ma prochaine mixtape, sur une chanson intitulée « Turning Point ».

– Tu fais partie du label Tokyo South et tu travailles étroitement avec DJ Joe Iron, comment s’est passé votre rencontre?
Eh bien, je suis signé sur le label de Joe Iron « Air Tight Music Group ». Tokyo South est juste un crew dont je fais partie. Nous sommes comme une famille. Dédicace à mes partenaires de Tokyo South. Mais je suis la plus jeune du groupe, tout le monde garde
un oeil sur moi. C’est une situation agréable. En ce qui concerne la réunion avec Joe Iron, je l’ai rencontré à l’ancienne. J’ai toujours été une fan de sa musique et il est un des producteurs les plus hot au Japon. Ainsi en 2009, un de ses amis était DJ dans un club à Tokyo et je lui ai demandé de donner ma démo à Joe Iron. Il lui donna, et ensuite j’ai été convoqué pour une réunion la semaine d’après! Le reste est dans l’histoire. Tout s’est passé si vite.

– Sur L’Enigmatique, nous sommes fans de ton morceau « Git It, Git It » avec Ludacris, comment s’est déroulé l’enregistrement de ce morceau?
J’ai toujours beaucoup aime la chanson originale de Ludacris « How Low ». Alors quand Joe Iron  a fait ce morceau ‘Dubstep’ et a ajouté le sample de Ludacris, je savais que je devais être sur cette chanson. Donc heureusement il me l’a donné. Le processus d’enregistrement était dur au début car je n’avais jamais rappé si vite auparavant. Ce n’est pas aussi facile que ce que les gens peuvent penser. Mais ça m’a aidé à développer un nouveau style de rap pour moi et j’utilise beaucoup ce style maintenant!

– Il me semble que tu es attiré par les beats « sudistes », les rythmes « saccadés », tu écoutes pas mal de Dirty South?
Bien sûr, j’aime la ‘South Music’ et j’en écoute beaucoup. Joe Iron est originaire de Los Angeles, donc les morceaux de style ‘saccadés’ font partie de la musique de sa ville natale, et il est très facile pour lui d’en faire. C’est pourquoi nous avons tant de morceaux saccadés et sudistes. Mais j’aime tous les genres de ‘street music’ et tout ce qui est ‘hardcore’. Tant que c’est un bon morceau, je rapperai dessus.

– Parlons de tes influences musicales, quelles sont tes références?
Les deux artistes japonaises qui m’ont le plus infuencé sont MISA (chanteuse R&B) et AI (rappeuse/chanteuse)… et aussi tous les artistes avec qui j’ai travaillé m’ont beaucoup influencé. Chacun m’a appris tant de choses, des artistes comme Jeese (RIZE), Sphere Of Influence, Bigzam, Dabo etc. Les artistes internationaux qui m’ont le plus influencé sont Missy Elliot, Lil Kim, Nicki Minaj & Remy Ma.

– Comment juges-tu l’évolution de la scène Hip-Hop japonaise de ses débuts à maintenant?
Les gens me posent toujours cette question mais pour te dire la vérité, je suis trop jeune pour me souvenir du début du Hip-Hop japonais. Mais ce que je sais c’est que les jeunes artistes qui sont sur la scène en ce moment sont vraiment talentueux et doivent être entendus par le reste du monde.

– Comment est perçue une emcee féminine au Japon et quelle est ton opinion sur les autres rappeuses japonaises en général?
A vrai dire, il n’y a que quelques rappeuses au Japon. Et j’ai beaucoup de respect pour elles. Quand tu débutes en tant que rappeuse ce n’est pas facile. Il était difficile pour les gens de me prendre au sérieux ou de me donner une chance. Mais une fois que j’étais dans l’agence et que Joe Iron a commencé à me produire, tout a changé pour le mieux! Tout est difficile au début.

– Tu as une mixtape « Urami Bushi » qui sera disponible le 3 Juillet prochain en téléchargement gratuit, quel est ton état d’esprit à quelques semaines de la sortie?
Je n’en peux plus d’attendre jusqu’à la sortie de la mixtape! Le plus dur est d’attendre jusqu’au 3 Juillet. Mais sincèrement, je n’ai pas vraiment le temps d’être nerveuse ou quelque chose comme ça. Je suis déjà en train d’écrire de nouvelles chansons et je me prépare pour mes concerts à venir cet été. Nous restons assez professionnels, donc une fois que nous terminons un projet, nous passons juste au suivant.

– Peux-tu nous parler du concept, de l’ambiance et des sujets abordés sur cette mixtape?
Le titre « Urami Bushi » signifie « Samurai avec une rancune ». C’est ma façon à moi de montrer que les rappeuses peuvent être aussi bons que les rappeurs, même parfois mieux! Donc ne doute pas de quelqu’un à cause de son sexe. Aussi, je tiens à montrer au monde à quoi ressemble une vraie mixtape japonaise. C’est comme ça que sonnent les rues au Japon. Il y a un fossé énorme entre
l’underground et le mainstream au Japon. Et les rues ont du mal à se faire entendre par le reste du monde.

L’ambiance et le son de la mixtape est très diversifiée. Nous avons presque tout les genres sur cette mixtape: Hip-Hop, R&B, Soul, Dubstep, Electro, Reggae, Enka, pour n’en nommer que quelques-uns. J’espère que cela montre à quel point je suis polyvalente en tant qu’artiste.

Pour faire cette mixtape nous avons enregistré environ 70 morceaux sur une période d’un an. La version internet de la mixtape dure 1 heure et 30 minutes. Beaucoup de travail a été fait pour ce projet donc je suis heureuse que le projet se réalise finalement.

– As-tu d’autres projets à venir à part la mixtape? Album, featurings ou quelque chose d’autre dans le futur?
Eh bien, je vais bientôt commencer partir en tournée à travers le Japon pour promouvoir ma mixtape et pour répandre un peu plus mon nom. Après cela, j’ai vraiment envie de sortir mon premier album. Je suis également en featuring sur d’autres albums d’artistes qui sortiront cet été. Donc je vais faire des performances avec eux pour promouvoir leurs albums. Ca devrait être une année 2011 bien remplie!

– Quel est ton avis sur les auditeurs étrangers ou français qui aiment ta musique? Je suppose que tu n’es pas habitué à cela, non?
Je suis très heureuse d’avoir des fans en France! Surtout, parce que je sais que beaucoup d’entre eux ne comprennent pas ce que je dis, mais ils continuent à aimer ma musique! Mais j’espère qu’à l’écoute de ma musique, ils se sentiront comme s’ils étaient à Tokyo et qu’ils apprendront un peu le japonais =). Mais c’est vraiment une bénédiction d’avoir des gens comme vous.

– Merci beaucoup de nous avoir accordé de ton temps précieux pour réaliser cette interview, as-tu  quelque chose à ajouter? Un message pour nos lecteurs français?
Je veux juste dire merci aux français pour tout le soutien! Si vous avez le temps, téléchargez et écoutez ma mixtape s’il vous plaît! J’ai beaucoup de respect pour la culture français et je voudrais vraiment visiter la France un jour. Je n’ai jamais été en dehors du Japon, ça serait vraiment cool de performer ici dans le futur!

N’hésitez pas à me suivre sur Twitter: http://twitter.com/MICHOmic
Nous mettons beaucoup de musique gratuite dessus!

Merci!

-MICHO

Mille mercis à Micho pour le temps accordé et à DJ Joe Iron, L’Enigmatique reviendra sur sa mixtape « Urami Bushi » lors de sa sortie! Plus de news à venir!

English Translation
– Hi Micho, how are you?
I am very doing very, thank you for asking! Just getting ready to release my first mixtape! It is an exciting time!

– Can you introduce yourself to L’Enigmatique readers?
First off, MICHO is my real birth name (because everyone always asks me that question!). I am a 25 year old female rapper, originally from Saitama Prefecture, which is next to Tokyo Prefecture (about 1 hour by train from Tokyo City). But, I currently live in Tokyo, since my talent agency and studio is in Tokyo. I am just like any other girl, I like shopping, watching movies and listening to music!

– At what age did you start rapping? What was the trigger?
I first started rapping 3 years ago, when I was 21/22 years old. My first ambition was to be an R&B singer, but fell in love with Hip-Hop/Rap before I could reach that goal. But, I guess everything happens for a reason. I started rapping because all my friends around me were rappers and it just felt like the right thing to do.

– You made a song in 2009 « No Music No Life » with Asuka, what memories do you have of this song?
Asuka is actually my really good friend, and we always wanted to do a song together. So, we just decided to make that song for fun. Just two friends having a good time. She is actually featured in my upcoming mixtape, on a song called « Turning Point ».

– Many people in France discovered you on Bigzam track called « Tokyo Headz », what impact had this song for you?
To tell you the truth, the impact was huge! These days, people I never even met before, come up to me on the street… just to shake my hand and meet me. It really changed my life. This is the first time in my life I really feel like a real artist. Joe Iron made the song and asked me to demo rap on it. Then, Bigzam liked my verse and kept it on his version. It really worked out well!

– You’re part of Tokyo South label and you work closely with DJ Joe Iron, how was your meeting?
Well, I am actually signed to Joe Iron`s « Air Tight Music Group » label. Tokyo South is just a crew that I am in. We are like a family. Shout out to my Tokyo South Family! But, I am the baby (youngest) of the group… so, everybody looks out for me. Its a nice situation.

As far as meeting Joe Iron, I met Joe Iron the old fashion way. I have always been a fan of his music and one of the hottest Music Producers in Japan. So, in 2009, one of his friends was DJing at a club in Tokyo and I asked him to give Joe Iron my demo. He actually did gave it to him, and then I was called in for a meeting the next week! The rest is history! It all happened so fast.

– On L’Enigmatique we love your track « Git It, Git It (How Low) » with Ludacris, how was the studio session and the recording process?
I have always really liked the original Ludacris « How Low » song. So, when Joe Iron made that Dubstep track and added the Ludacris sample, I knew I had to be on that song. So, fortunately he let me have it!
The recording process was tough at first because I have never rapped that fast before. Its not as easy as people may think. But, it helped me develop a new style of rap for me and I use that style a lot now!

– It seems you’re attracted to southern beats, jerky rhythms, do you listen to a lot of Dirty South music?
Of course I love south music and listen to it a lot. Joe Iron is originally from Los Angeles, so the « jerk » style songs is his hometown music, and it is very easy for him to make. So, that’s why we have so many south and jerk style tracks. But, I actually like all kind of street music and anything « hardcore ». As long as its a good track, I will nrap over anything.

– Let’s talk about your musical influences, what are your references?
The two Japanese artists that influenced me the most are MISIA (R&B Singer) and AI (Rapper/Singer)… also, all that artist that I have worked with have influenced me a lot. Everyone has taught me so much, artists like Jeese (RIZE), Sphere of Influence, Bigzam, Dabo etc. The international artist I am most influenced the most by are: Missy Elliott, Lil Kim, Nicki Minaj & Remy Ma.

– How do you judge the evolution of japanese Hip-Hop scene from its beginning to now?
People always ask me this question, but to tell you the truth, I am too young to remember the beginning of Japanese Hip-Hop. But, what I do know is that the young rappers that are in the scene right now are really talented and need to be heard by the rest of the world!

– How is perceived a female rapper in Japan and what is your opinion about the other female Japanese rappers in general?
Truthfully, there are only a few of female rappers in Japan. And I have a lot of respect for all of them! When first starting out, being a female rapper was kind of difficult. It was hard for people to take me seriously or give me a chance. But, once I got in a talent agency and Joe Iron started producing me, everything changed for the better! Everything is hard in the beginning.

– You have a mixtape « Urami Bushi » which will be available next July 3rd for free download, what is your frame of mind a few weeks before the release?
I can`t wait till the mixtape is released! The hardest part is just waiting around for July 3rd. But truthfully, I really do not have time to be nervous or anything like that. I am already writing new songs and getting ready for my live performances coming up this Summer. We keep everything pretty professional around here, so once we finish one project, we just move on to the next one.

– Can you tell us about the concept, atmosphere and topics on this mixtape?
The title « Urami Bushi » means « Samurai with a grudge ». It is my way to show that female rappers can be just as good as male rappers, even better sometimes! So don`t doubt somebody because of their sex. Also, I want to show the world what a REAL Japanese mixtape sounds like. This is what the STREETS of Japan sound like. There is a huge gap between the street and the mainstream in Japan. And the streets hardly ever get heard by the rest of the world.

The atmosphere and sound of the mixtape is very diverse. We have almost every genre on this mixtape: Hip-Hop, R&B, Soul, Dubstep, Electro, Reggae, Enka, just to name a few. I hope that it shows how versatile I am as an artist.

To make this album, we recorded around 70 songs over a one year period. The internet version of the mixtape is 1 hour and 30 minutes long! A lot of work went into this project, so I am happy its finally getting released!

– Do you have any other upcoming projects, except for the mixtape? Album, featurings or something else in the future?
Well, soon I will start touring Japan to promote my mixtape and get may name out more. After that I really want to release my first full album. I am also featured on other artist`s albums, that will be released this summer. So, I will be doing performance with them to promote their albums. It should be a busy 2011!

– What is your view on foreign and french listeners who appreciate your music? I guess you’re not used to it, right?
I am very happy I have fans in France! Especially, because I know a lot of them do not understand what I am saying, but they still like it! But, I hope by listing to my music, they will feel what it is like to like in a place like Tokyo… and learn some Japanese =). But, it really is a blessing to have people like you.

– Thank you so much for giving us your valuable time to release this interview! Do you have anything to add? A message for our french readers?
I just want to say thank you for all support to the people of France! If you have the time, please download and listen to my mixtape! I have a lot of respect for the French culture and would really like to visit there someday. I have never been outside of Japan, so it would be kinda cool to perform there one day soon!

Feel free to follow me on Twitter: http://twitter.com/MICHOmic we put a lot of free music on there!

Merci!

– MICHO

Bigzam – Tokyo Headz feat. Dabo, Micho & Jiro (Video Clip)

Voici le clip officiel du dernier morceau de Bigzam du Nitro Microphone Underground. Le morceau est dédié à tout les quartiers de Tokyo (qui sont cités dans le clip), on retrouve Dabo du Nitro, la rappeuse Micho (Tokyo South) et Jiro. C’est produit par Joe Iron.

http://itunes.apple.com/jp/album/tokyo-headz-bigzam-feat-dabo/id417699137

Ski Beatz – 24 Hour Karate School Japan DVD

Photo par Jonah Schwartz

Sortie du DVD live de Ski Beatz lors de son concert au Japon le 31 Décembre dernier pour le nouvel an. On retrouvera tout les protagonistes de la version Japan avec Anarchy, Ryuzo, Tetrad The Gang Of Four, Dabo, Twigy, Hannya, MC Kan, Rino Latina II, Seeda, ZEEBRA et bien plus… Le DVD sortira au Japon le 6 Avril prochain, sur R-Rated bien sûr et sera au prix de 2940 ¥ (=25 € à peu près).

Trailer

Nitro Microphone Underground – The Laboratory

Nitro is back avec un 4e album qui sortira le 1er Janvier 2011 (ou comment bien commencer l’année) !

Tracklisting:
01. THE ANTHEM
02. NITRO EXPRESS
03. チャイチャイ
04. イッカイコッキリ(一生のお願い)
05. ボウドウ
06. いらっしゃいませ in THE 社交場
07. 自由研究
08. B.O.N.
09. ティリーファンクJr.
10. Master of Ceremony
11. Knockin’on Labo’s Door
12. BLUE HOUR
13. 鬼ダッシュ
14. DA ORIGINATOR

Dabo – Hi-Five (3 Novembre 2010)

Enfin le 5e album de Dabo ! Disponible depuis hier !

Tracklisting:
01. カタパルト・デッキ
02. サンテグジュペリ (夜間飛行)
03. ラップ現象 (降臨なう)
04. デッパツ進行
05. ケツにマシンガン
06. Love and Hate (ニコイチ)
07. Test Mi feat. Ryo The Skywalker
08. I Rep feat. Anarchy & Kreva
09. AZS feat. KJ
10. オレヨマケンナ。
11. お江戸花吹雪
12. Sweet 90′s Blues (後方確認) feat. K-Bomb & Suiken
13. KO-KO-DA (エピローグ・ソング)

Par mail seulement / By mail only / によってメールだけ

Dabo – Hi-Five

Le 5e album de Dabo (Nitro Microphone Underground) « Hi-Five » sortira le 3 Novembre prochain sur EMI Music Japan.

1er single « AZS » feat. KJ (Dragon Ash)

Tracklisting:
01. カタパルト・デッキ
02. サンテグジュペリ (夜間飛行)
03. ラップ現象 (降臨なう)
04. デッパツ進行
05. ケツにマシンガン
06. Love and Hate (ニコイチ)
07. Test Mi feat. Ryo The Skywalker
08. I Rep feat. Anarchy & Kreva
09. AZS feat. KJ
10. オレヨマケンナ。
11. お江戸花吹雪
12. Sweet 90’s Blues (後方確認) feat. K-Bomb & Suiken
13. KO-KO-DA (エピローグ・ソング)

En attendant la sortie, Dabo a balancé un son sur l’instru de Rick Ross « B.M.F. » rebaptisé « D.M.F. (Dopest-Mother-Fucker):

Ski Beatz – 24 Hour Karate School Japan

Le producteur de Jay-Z « Dead Presidents » et cousin de Damon Dash revient le 20 Octobre 2010 avec une version japonaise de « 24 Hour Karate School » (l’album a été plusieurs fois repoussé et 7 titres étaient dispo en teaser au printemps dernier et qui comprenait des apparitions de Jay Electronica, Mos Def, Curren$y, Joell Ortiz, Jean Grae…).

DD172 s’associe avec le label japonais R-Rated Records pour nous livrer cette version qui verra défiler au mic: ZEEBRA, Dabo, Hannya, Anarchy, Tetrad The Gang Of Four, Seeda, Simon, Smith-CN, Ryuzo, KGE The Shadowmen etc…

L’artwork est de Takashi Okazaki, un mangaka connu pour son travail sur « Afro Samurai », avouez que ça a de la gueule !

Tracklisting:

01. Infumiai Kumiai – Amemuran Dream
02. Seeda – Go
03. Hannya – Nihonjin Rapper Sosenkyo
04. Anarchy, Rino Latina II, Kan & Maccho – 24 Bars To Kill
05. Tetrad The Gang Of Four – Japanese Tokkotai Bancho
06. Gazzila – My City
07. Ryuzo & B.I.G. Joe – Heaven’s Door
08. Baragaki & Zeus – Runnin’
09. KGE The Shadowmen – Remember Shadowmen
10. Anarchy, LA Bono & Ryuzo – Roc Rated
11. Twigy & Dabo – MCW (Mucha Cucha Waru)
12. Smith-CN – Follow Me
13. Issugi & S.L.A.C.K – Hey Taxi
14. ZEEBRA, D.O., Simon, Shingo Nishinari & DJ Ty-Koh – 24 Bars To Kill (Remix) (Bonus Track)

Ski Beatz & Anarchy Studio Session in NYC

Black Juice + I Rep

Nike Drop presents Black Juice, Mighty Crown Family & Nitro Microphone Underground together !

Black Juice feat. Dabo, Deli, Chozen Lee, Super Chriss & Masta Simon (Prod. Macka-Chin)
http://www.mediafire.com/?i6leoq61l44va4a

J’étais passé à côté de cette grosse tuerie qui est sorti en mai dernier. Une connexion entre les deux meilleurs crew japonais en hip-hop et ragga/dancehall le tout sur une prod en béton de Macka-Chin (Nitro Microphone Underground). Pour une fois, le refrain en autotune est très bien adapté je trouve, je critique souvent ce nouveau procédé mais j’avoue que là ça passe impeccable pour moi, c’est bien fait et y’a pas d’excès (après c’est une question de goûts…).

Et enfin un morceau de juin dernier qui regroupe 3 des meilleurs emcees nippons pour représenter le Hip-Hop: Dabo, Anarchy & Kreva – I Rep (Prod. Bach Logic)

I Rep (CDS)
01. I Rep
02. I Rep (Instrumental)
http://www.megaupload.com/?d=ZDUTDODN

Suiken – Development

Ca fait déjà 4 ans qu’est sorti son dernier album « Hot In Pot » et malgré son implication dans son groupe (Nitro Microphone Underground), des feats ici et là… on attendait avec impatience un nouveau album solo du « maître ivre ».

L’album est sorti le 23 Juin dernier, je n’avais pas encore pris le temps d’écouter ce nouvel opus, c’est chose faite depuis quelques jours et après quelques écoutes je peux dire que c’est un bon album de Suiken dans la lignée de ses précédents solos.

Niveau feats c’est restreint à son pote Dabo (du Nitro aussi) et Ryuzo (R-Rated) sur le morceau « Tokyo Party », pour la production on retrouve à peu près les mêmes têtes qui ont pu bosser avec lui en solo ou avec le Nitro: Jashwon, DJ Watarai, Jhett a.k.a Yakko (AQUARIUS), Mackin-Chin (Nitro), Itacho a.k.a. Mr. Itagaki…

Tracklisting:
01. Brave Heart
02. R U Ready ?
03. Don’t Stop
04. Drive Me Crazy
05. Tokyo Party (feat. Dabo & Ryuzo)
06. G, G, G (Gorgeous Go Getter)
07. 深夜のバッティングセンター
08. Fuck You
09. So Far So Good
10. Around The World
11. Smile&Cry
12. Still Feel Me
13. Survivor
14. Development
15. Good Night

Label: AceHigh Records

Lien de l’album:
http://www.megaupload.com/?d=CATR2Q2S

Teaser de « Development »

1er Single « Don’t Stop »

Japanese Box

J’ai reçu y’a déjà quelques semaines un colis en provenance de Hong-Kong avec quelques albums de J-Rap que j’affectionne particulièrement mais que je n’avais pas en OG:

4 Albums: Dabo « The Force », Mabo « デラコスタ リミックス (De La Costa RMX) », Nitro Microphone Underground « Back Again » et l’album de Tetrad The Gang Of Four !

1 DVD: Nitro Microphone Underground « Nitro Camp09 » (Live)

Introduction au J-Hip-Hop (Japanese Hip-Hop)

Depuis quelques temps je me tâtais à faire un p’tit article sur le rap nippon que j’ai découvert en 2007 et qui m’a fait découvrir une scène et culture hip-hop très large et rempli de pépites, déjà parlons de l’arrivée de la culture Hip-Hop au pays du soleil levant:

En 1983, le film « Wild Style » est la première introduction de la culture hip-hop à Tokyo, les artistes présent sur ce film feront même de la promotion et quelques scènes dans le pays vu la popularité qu’engendra le film. Peu de temps après sera organisé le show annuel « B-Boy Park » qui réunit un grand nombre de fans et des dizaines de groupes de break.

La hausse de deejays sera la prochaine étape de la scène hip-hop japonaise, avant 1985 ils étaient peu nombreux et en 1986 c’est un club totalement hip-hop qui s’ouvre sur Shibuya.

L’émergence du J-Rap commença dans les années 90, la difficulté qui se posa avec le rap japonais était tout simplement le language. Une des raisons est que le japonais ne comporte pas d’accent et les phrases doivent finir par le peu de fins de verbes simple ce qui renforçait la difficulté.

DJ KRUSH

DJ Krush est né à Tokyo en 1962, parcours scolaire médiocre, il rentre dans un gang tokyoïte. Ce n’est qu’après avoir vu « Wild Style » que Krush se passionne pour la culture Hip-Hop, il s’achète ses premières platines et tables de mixages.   En 1987 il forme son 1er groupe le Krush Posse qui se sépara en 1992. Les influences de Krush sont Miles Davis, James Brown… ses musiques transpirent le jazz et la soul. Il est une figure emblématique de la scène abstract hip-hop, pas moins de 18 albums (dont 9 albums remix) et un album avec DJ Hide et DJ Sak.

« Kemuri » fait partie de mes morceaux préférés de Krush, le morceau est présent sur « Strictly Turntablized ».

KING GIDDRA

King Giddra est un groupe composé de deux emcees (ZEEBRA & K-Dub Shine) et un DJ (DJ Oasis), leur carrière commença en 1993. Le blaze du groupe est une référence à un film de Godzilla qui comporte un monstre à 3 têtes appellés King Ghidorah. Les trois membres sont tous nés à Tokyo et vécurent chacun quelques temps aux States. Le groupe se dissoud en 2003 et chaque membre continue à sortir ses propres projets, ZEEBRA restant le plus prolifique avec 5 albums et une popularité incontestée.

BUDDHA BRAND

Après avoir passé plusieurs années à New-York (Brooklyn), Nipps revient au Japon en 1995 et forme le groupe Buddha Brand avec Dev Large et DJ Masterkey. Le groupe ne sortira jamais de « vrai » album mais plusieurs maxi-singles et singles.

Don’t Test Da Buddha ! C’est le dernier single que sortira Buddha Brand en 2000, le groupe est en stand-by pendant que les carrières solos continuent.

Nitro Microphone Underground

Nitro Microphone Underground est un groupe composé de 8 membres: Deli, Gore-Tex, XBS (Extra-Bass Speaker), Suiken, Bigzam, Dabo, Macka-Chin & S-Word. Souvent appellé le Wu-Tang japonais par rapport au nombre d’emcees à leur rap assez under. Ils seront les premiers à recevoir des éloges du grand public sans pour autant passer par la case pop comme ce fut le cas pour d’autres rappeurs japonais.

1999, premier album et une grosse claque !

DJ MURO

DJ Muro est un producteur et DJ, il sort son premier album en 1993. A la fin des années 90 c’est avec le Nitro qu’il taffe, en plus de ça il est aussi designer. En 2006 il produit la BO de l’anime « Tokyo Tribes »  qui voit intervenir Ghostface Killah, Raekwon, Prodigy et d’autres…

THA BLUE HERB

Groupe originaire de Sapporo et formé en 1997, composé de DJ O.N.O. et Ill-Bosstino. Ils sont découverts et lancés par DJ Krush, leur premier album « Stilling, Still Dreaming » sort en 1998. Ils souhaitent promouvoir un hip-hop qui ne ressemble pas à une pâle copie des cainris.

NUJABES

Jun Seba (son blaze est un anagramme de son prénom et nom) né en 1974 et qui nous a malheureusement quitté le 26 février dernier, était un producteur et deejay. 3 albums à son actif, il avait composé également la BO de l’anime « Samurai Champloo » avec Shing02, sa musique était très influencée par le jazz.

HANNYA

Hannya commença sa carrière en 1996 en se produisant dans des clubs et évènements hip-hop, principalement à Shibuya. Il rejoint le groupe Mousouzoku en 1998 et se place second à la compétition annuel de freestyle en 2002 au B-Boy Park. Gros punchlineur, assez fougueux, il possède aussi des lyrics humouristiques et n’hésite pas à se faire remarquer.

Voilà, rendez-vous dans le prochain épisode car cet article inaugure une nouvelle catégorie.